Festival d'Astronomie de Fleurance

27éme Festival d'Astronomie de Fleurance
Du 5 au 11 août 2017




Fil Rouge



Ce cycle s'adresse à des amateurs chevronnés. Les cours sont identiques à ceux professés aux étudiants des Universités et des grandes écoles. Ils comprennent souvent des formules mathématiques élaborées.



Cours du matin



Note : les cours du matin se dérouleront de 9h30 à 11h, afin de permettre à ceux qui le souhaitent de suivre la conférence de 11h15. Toutefois, ceux qui le veulent pourront poursuivre les échanges avec le conférencier au-delà de 11h.

Dimanche 6 de 9h30 à 11h00 ou 11h30
Lieu : Halle Eloi Castaing - Fleurance
La synthèse des éléments légers dans l'Univers primordial

La synthèse des éléments légers dans l'Univers primordial

Après avoir présenté, de manière synthétique, les ingrédients essentiels de la physique nucléaire et de la cosmologie, j’expliquerai comment la plus grosse partie de l’Hélium présent dans l’Univers a été synthétisé au cours des 5 premières minutes au cœur de la soupe primordiale. J’expliquerai également comment lors de cette phase un petit nombre d’autres éléments ont, aussi, été synthétisés.

par Cyril PITROU

Cyril PITROU est chargé de recherches au CNRS. Titulaire d’un doctorat de physique théorique et d’une agrégation de sciences physiques, il travaille actuellement à l’Institut d’Astrophysique de Paris. En 2009, il a reçu le prix du jeune chercheur de la SFP.

Lundi 7 de 9h30 à 11h00 ou 11h30
Lieu : Centre culturel - Fleurance
L'entropie

L'entropie

Important ! Exceptionnellement ce cours a lieu au Centre Culturel

La notion d’entropie est reliée aux transformations dans la nature. Elle peut se définir brièvement par les mots « information cachée ». Inventée pour optimiser le rendement des machines à vapeur au XIXème siècle elle est maintenant étendue à tout l’univers . Son application au monde des étoiles est d’une grande efficacité pour décrire la direction dans laquelle les transformations se produisent spontanément.

par Hubert REEVES

Parrain du Festival, Hubert REEVES est astrophysicien. Directeur de recherche au CNRS, il enseigne la cosmologie à Montréal et à Paris. Passionné de vulgarisation, il a consacré une grande partie de sa vie à faire découvrir l’astronomie au grand public. Il a publié de nombreux ouvrages qui ont connu un très grand succès.

Mardi 8 de 9h30 à 11h00 ou 11h30
Lieu : Halle Eloi Castaing - Fleurance
Radio-astronomie amateur

Radio-astronomie amateur

Avec l’évolution de la téléphonie mobile et des télécommunications, il est aujourd'hui possible pour les astronomes amateurs de réaliser des mesures intéressantes dans le domaine radio pour un coût raisonnable. A travers une introduction à la radioastronomie et des exemples pratiques, j’illustrerai les possibilités qui nous sont offertes pour détourner de leur utilisation première certains systèmes de télécommunications et en faire de véritables instruments d’observation avec une sensibilité tout à fait raisonnable.

par Michel PIAT

Ingénieur ENSPS, professeur à l’Université Paris Diderot, Michel PIAT travaille au Laboratoire AstroParticule et Cosmologie. Il développe des instruments, notamment pour l’observation de la polarisation du rayonnement fossile. Il compte 171 publications dans des revues à comité de lecture.

Mercredi 9 de 9h30 à 11h00 ou 11h30
Lieu : Halle Eloi Castaing - Fleurance
L'évolution des étoiles dans un diagramme

L'évolution des étoiles dans un diagramme

Les multiples interprétations du diagramme d’Herzsprung Russel.

Russell publie en 1913 son fameux diagramme et le présente peu après à la réunion de la Royal Astronomical Society à Cambridge. La réception est enthousiaste et ses travaux sont rapidement acceptés. Mais quelles ont été les motivations qui ont poussé Russell à construire ce diagramme ? Quelles étaient les données disponibles à l’époque afin d’y parvenir ? Et plus important, quelle interprétation lui donner ?

par Francis BEAUBOIS

Titulaire d'un doctorat en Histoire des Sciences et d'une agrégation de Physique, Francis BEAUBOIS est enseignant. Très investi dans la diffusion des connaissances, Il a publié de nombreux articles et collaboré à de nombreux ouvrages.

Jeudi 10 de 9h30 à 11h00 ou 11h30
Lieu : Halle Eloi Castaing - Fleurance
La limite de Roche

La limite de Roche

Une conséquence de la théorie générale des effets de marée est qu’un corps de matière condensée (satellite) en orbite autour d’un autre (planète) ne peut résister à la désagrégation s’il gravite trop près de l’astre qui l’attire. Ainsi s’explique la présence d’anneaux de débris rocheux autour de Saturne et d’autres planètes. On donnera une explication qualitative de ce phénomène ainsi qu’un calcul de l’ordre de grandeur des dimensions de la zone concernée, qu’on appliquera à divers exemples concrets dans le Système Solaire.

par Jean-Marc LEVY-LEBLOND

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure et Docteur en Sciences Physiques, professeur émérite à l’Université de Nice, Jean-Marc LEVY-LEBLOND est chercheur, enseignant et essayiste.

Vendredi 11 de 9h30 à 11h00 ou 11h30
Lieu : Halle Eloi Castaing - Fleurance
Calculer la trajectoire d'un bolide et localiser une météorite

Calculer la trajectoire d'un bolide et localiser une météorite

Le projet FRIPON (www.fripon.org) couvre la France avec 100 caméras (dont une à La Ferme des Etoiles). Le but est de détecter les bolides brillants qui peuvent être à l’origine d’une chute de météorite. Je montrerai avec des exemples comment mesurer la position d’un météore dans le ciel en croisant les données de plusieurs caméras (méthode de triangulation). Cela permet de calculer le point et la vitesse du météore à la fin de sa partie lumineuse nécessaire au calcul de sa zone d’impact sur le sol.

Venir, si possible avec un ordinateur pour effectuer les calculs de triangulation.

par François COLAS

Directeur de Recherche au CNRS, François COLAS travaille à l’Institut de Mécanique Céleste et de Calcul des Ephémérides et à l’Observatoire de Paris. Il est responsable scientifique du projet FRIPON pour la détection des bolides. Il est, aussi, responsable scientifique du télescope de 1 m du Pic du Midi.



Ateliers de l'après-midi

Dimanche 6 de 14h30 à 16h30
Lieu : Halle Eloi Castaing - Fleurance
Construire la trajectoire d'une comète à la règle et au compas

Construire la trajectoire d'une comète à la règle et au compas

Les constructions à la règle et au compas sont un exercice aux prolongements parfois inattendus. Depuis l’antiquité, lorsqu'elles étaient les seuls outils du géomètre, elles ont inspiré et permis de comprendre de très nombreux problèmes fondamentaux. Lors de cette après-midi en pays de géométrie nous réaliserons la construction de l’orbite d’une masse dans le champ de gravitation d’une autre masse à la règle et au compas. La méthode que nous utiliserons fut initiée par Rowan Hamilton : connaissant un point de l’orbite et sa vitesse, nous construirons les autres. Un grand moment d’émotion géométrique.

Venir muni d’une règle et d’un compas.

par Jérôme PEREZ

Jérôme PEREZ est professeur au Laboratoire de Mathématiques Appliquées de l’ENSTA-Paristech. Il est aussi chercheur associé à l’IAP et professeur de gravitation au Master 2 d’Astrophysique et d’Astronomie d’Ile de France. Son domaine de recherche est la gravitation classique et relativiste. Fidèle du festival, il y participe chaque année depuis la 10ème édition !

Lundi 7 de 14h30 à 16h30
Lieu : Halle Eloi Castaing - Fleurance
Anatomie d'une mission spatiale d'exploration

Anatomie d'une mission spatiale d'exploration

La mission européenne Exomars 2016 a rejoint Mars le 19 octobre 2016. Alors que l'atterrisseur Schiaparelli s'écrasait à la surface suite à une défaillance du système de contrôle, le satellite "Trace Gas Orbiter" (TGO) a été injecté en orbite avec succès. Quels sont les problèmes techniques et scientifiques pris en compte pour concevoir une telle mission spatiale ? Quelle est l'architecture des engins spatiaux, leur lancement et leur trajectoire vers Mars, la descente de l'atterrisseur, le choix de l'orbite du satellite d'observation et l'utilisation de l'"aérofreinage" pour accéder à l'orbite basse martienne ?

par François FORGET

François FORGET est directeur de recherche au CNRS et travaille au LMD (Institut Pierre Simon Laplace). Ses recherches portent sur le climat des planètes du système solaire et des exoplanètes, pour lesquelles, avec son équipe, il a développé des modèles numériques capables de simuler les environnements extraterrestres.

Mardi 8 de 14h30 à 16h30
Lieu : Halle Eloi Castaing - Fleurance
Comment mesurer les confins de notre galaxie avec une clef USB TNT ?

Comment mesurer les confins de notre galaxie avec une clef USB TNT ?

Cet atelier se propose de mettre en pratique l’utilisation d’une clé USB TNT pour en faire un spectromètre hétérodyne capable de détecter l’émission à 21 cm des nuages d’hydrogène de notre galaxie.

par Michel PIAT

Ingénieur ENSPS, professeur à l’Université Paris Diderot, Michel PIAT travaille au Laboratoire AstroParticule et Cosmologie. Il développe des instruments, notamment pour l’observation de la polarisation du rayonnement fossile. Il compte 171 publications dans des revues à comité de lecture.

Mercredi 9 de 14h30 à 16h30
Lieu : Halle Eloi Castaing - Fleurance
Tester la gravité à petite échelle

Tester la gravité à petite échelle

La gravitation modèle la structure de l’univers. Elle est la force la plus évidente à nos sens, celle qui nous retient au sol. Et pourtant, elle est très faible et reste relativement peu comprise. En particulier, la tester aux échelles inférieures au millimètre s’avère particulièrement difficile. Et pourtant, c’est à ces petites échelles que des théories de gravitation modifiée peuvent être observées expérimentalement. Nous discuterons comment chercher la signature de déviations à la loi de Newton aux échelles sub-millimétriques.

par Joël BERGE

Après plusieurs années de recherches en cosmologie observationnelle, Joël BERGE est ingénieur de recherche au Département de Physique, Instrumentation, Environnement, Espace de l’ONERA. Il travaille sur l’exploitation et le développement de missions spatiales dédiées aux tests de la gravitation dans l’espace.

Jeudi 10 de 14h30 à 16h30
Lieu : Halle Eloi Castaing - Fleurance
La construction d'un diagramme d'Hertzprung-Russel

La construction d'un diagramme d'Hertzprung-Russel

La construction du diagramme d’Hertzsprung-Russell nécessite de mesurer la distance, la luminosité, la température ou le type spectral des étoiles. Nous nous proposons dans cet atelier de suivre la démarche de Russell sur quelques exemples afin de comprendre le traitement des données pour placer une étoile dans ce diagramme. Ce diagramme a guidé en partie les travaux de l’astrophysicien Arthur Eddington dans sa construction d’un modèle mathématique. Ces travaux ont débouché sur la relation masse-luminosité. Nous aborderons, ensuite ce problème de modélisation mathématique, en lien avec l’astrophysique théorique.

par Francis BEAUBOIS

Titulaire d'un doctorat en Histoire des Sciences et d'une agrégation de Physique, Francis BEAUBOIS est enseignant. Très investi dans la diffusion des connaissances, Il a publié de nombreux articles et collaboré à de nombreux ouvrages.

Vendredi 11 de 14h30 à 16h30
Lieu : Halle Eloi Castaing - Fleurance
La physique des satellites de positionnement

La physique des satellites de positionnement

L'utilisation des satellites de positionnement fait partie de notre vie quotidienne sans que l'on ait toujours en tête les enjeux et les défis technologiques qu'elle représente. En prenant en compte le contexte stratégique et sociétal, cet atelier présentera les différents aspects de la physique. Impliquée dans la détermination du positionnement. De la relativité et la physique quantique à la structure du signal et sa propagation dans l'atmosphère, cet atelier montera les liens entre les techniques de positionnement et la recherche la plus fondamentale à l'échelle mondiale.

par Marie-Christine ANGONIN

Marie-Christine ANGONIN est professeure à l'Université Pierre et Marie Curie et Vice-Présidente de l'Observatoire de Paris. Elle explore les aspects théoriques des expériences de haute précision sur Terre ou dans le Système Solaire (des atomes froids à l'exploration spatiale) afin de tester la relativité à différentes échelles.